L’hypnose Ericksonienne

l’Hypnose n’est pas un Pouvoir,
l’Hypnose est un Savoir.

erickson2

Milton Hyland Erickson, né le 5 décembre 1901 et décédé le 25 mars 1980, est un psychiatre américain

Milton Hyland Erickson, né le 5 décembre 1901 et décédé le 25 mars 1980, est un psychiatre américain. L’hypnose moderne est issue de ces travaux, il a passé toute sa vie a étudier l’hypnose et son utilisation en psychothérapie. Selon ses partisans, ses découvertes ont révolutionné la vision moderne de l’hypnose qui est très éloignée de ce que l’on croyait au début du xxe siècle. L’hypnose Ericksonienne réhabilite l’hypnose, discréditée par Freud, et ouvre la voie à des recherches scientifiques qui, grâce à l’imagerie médicale (IRMf et PetScan), démontrent que l’hypnose est bien un état de notre esprit. Dans les années 1980 de nouvelles pratiques thérapeutiques utilisant l’hypnose voient le jour, dont la P.N.L. (Programmation Neuro Linguistique) basée en partie sur les travaux d’Erickson. Selon ses partisans, l’accès facilité à l’inconscient permet de mieux comprendre le fonctionnement de l’esprit et ouvre des perspectives thérapeutiques nouvelles.

Influence :

Les travaux de Milton H. Erickson ont démontré que l’inconscient d’un sujet est capable de trouver une réponse personnelle et créative pour résoudre rapidement le problème qui le fait souffrir. Il a notamment influencé les créateurs de la P.N.L. (Programmation Neuro Linguistique) qui se sont beaucoup inspirés de ses travaux.

Qu’est-ce que c’est ?

L’hypnose est un état particulier différent de l’état d’éveil ou du sommeil. Il s’agit d’un état naturel que tout le monde vit sans forcément savoir qu’il s’agit de l’hypnose. Cet état peut aussi être provoqué volontairement par différentes techniques, dont les suggestions.

L’hypnose est considérée comme un état modifié de conscience. Cet état est différent de la relaxation ou de la méditation qui sont d’autres états modifiés de conscience. Cet état peut être léger (rêverie, transe hypnotique légère, hypnagogique ou hypnogogique), ou plus profond.

L’hypnose est le terme désignant à la fois un état de conscience, les techniques permettant l’obtention de cet état de conscience et les techniques thérapeutiques utilisées pendant cet état.

L’hypnose se différencie des autres états modifiés de conscience par la dissociation entre le conscient et l’inconscient. Cette dissociation permet à l’inconscient de se libérer des entraves et blocages du conscient et de se manifester de façon autonome par des phénomènes hypnotiques tels que la catalepsie, l’amnésie, l’hypermnésie, l’anesthésie, ou la régression en âge. C’est la présence de ce fonctionnement dissocié de l’inconscient qui permet de caractériser l’état d’hypnose.

Biographie de Milton H. Erickson :

Né avec un certain nombre de troubles sensoriels et perceptifs congénitaux (daltonisme, dyslexie), survivant à 17 ans une poliomyélite qui lui laissera de nombreuses et douloureuses séquelles physiques il comprend très vite la relativité des sens de la perception et développe un extraordinaire sens de l’observation. Erickson découvre l’hypnose au cours de ses études médicales. L’approche innovante d’Erickson repose sur la certitude que le patient possède les ressources pour répondre de manière nouvelle aux situations qu’il rencontre : il s’agit d’utiliser ses compétences et ses possibilités d’adaptation personnelles. Pragmatique, Erickson base une partie de son action sur une communication déroutante. Pendant près d’un demi-siècle, Erickson a joué un rôle prépondérant dans le domaine du renouvellement de l’hypnose à laquelle il a donné ses lettres de noblesse aux États-Unis. Il est aussi considéré comme le fondateur du courant de thérapie brève.

 

La P.N.L. (Programmation Neuro Linguistique)

La programmation neuro-linguistique (acronyme français : « PNL », « NLP » en anglais ; parfois avec des majuscules) est un ensemble coordonné de connaissances et de pratiques dans le domaine de la psychologie fondées sur une démarche pragmatique de modélisation, en ce qui concerne la communication et le changement. Elle a été élaborée par Richard Bandler et John Grinder dans les années 1970, aux États-Unis.

Lorsque le psychologue, alors étudiant, Richard Bandler et le linguiste John Grinder, en 1976, inventent le terme de « PNL », leur démarche s’inscrit uniquement dans le domaine de la psychothérapie, en s’inspirant du travail d’autres psychothérapeutes, dont Fritz PerlsMilton Erickson et Virginia Satir. Autour de 1980, ces concepteurs s’intéressent à d’autres domaines comme ceux de la créativité, du sport, du management, de la pédagogie, et de la communication.

Si les premiers modèles décrits en PNL sont linguistiques, ils sont suivis par d’autres outils permettant de repérer et de changer les représentations mentales sensorielles d’un sujet. Le modèle des niveaux logiques de Robert Dilts offre par la suite une analyse plus globale des problèmes et une organisation coordonnées de toutes les techniques PNL. Une troisième génération de développements tend à émerger et correspond aux changements dans des groupes humains.

Démarche pragmatique, c’est-à-dire orientée vers l’expérience, la PNL se caractérise par la modélisation des gens de talent, c’est-à-dire par le repérage, la description et l’imitation des pratiques et comportements à succès, puis par leur transmission. À ces premiers modèles, s’ajoutent des protocoles observés chez d’autres thérapeutes. La PNL se fonde également sur des présupposés et un ensemble de techniques permettant de décrire et d’agir sur la subjectivité.

La PNL vise à améliorer la communication entre individus, à s’améliorer personnellement et tend à devenir une psychothérapie intégrative, c’est-à-dire qui cherche à intégrer de manière pratique les apports des différentes théories.

La Psychothérapie Neuro-Linguistique (PNLt) rapproche pratique thérapeutique et acquis de la PNL. Cette dernière peut être employée au sein de cadres divers, aussi bien personnel qu’en entreprise, dans le marketing, la vente, la pédagogie, la performance sportive.

 

Questions les plus courantes :

L’hypnose est-elle une forme de sommeil ?

Non, vous êtes, si vous le décidez, en mode de lâcher prise, vous vous relaxez profondément, vous écoutez ma voix, et vous ne dormez pas, en hypnose il est très souvent utile de parler donc comme la voix est plus compréhensible que les ronflements…

L’hypnose pourrait-être considérée comme la grande soeur de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique). La PNL et L’Hypnose Ericksonienne sont des outils qui peuvent être employés en thérapie brève ou en coaching selon le besoin et le but recherché.

L’hypnose n’est pas du sommeil, c’est un état modifié de conscience qui permet de mettre en en veille l’hémisphère gauche de notre cerveau (le cerveau du conscient,  du rationnel, de la logique et du verbal) et une activation de l’hémisphère droit de notre cerveau (l’inconscient, l’intuition, l’imagination et le non verbal).

Concrètement, pendant la séance le patient est accompagné pour se relaxer, et il n’y a rien d’autre à faire que de se détendre et de se laisser porter par le son de la voix.

L’hypnose est elle un état artificiel ou naturel ?

Chacun de nous expérimente l’état de conscience hypnotique plusieurs fois par jour. Lorsque nous nous évadons du présent, quand nous sommes dans la lune, au cinéma, lorsque nous perdons la notion du temps et de l’espace. Ou encore, en conduisant, lorsque la perception du temps nous semble modifiée, ou enfin, lorsque nous posons nos clés puis les cherchons partout, nous étions conscients lorsque nous les avons posées. L’état d’hypnose est un état parfaitement naturel. Toute la compétence de l’hypnothérapeute est dans la capacité à appeler cet état volontairement.

Erickson a appelé « common everyday trance » cette transe commune quotidienne, légère, qui apparaît lorsque nous nous évadons du présent, « dans la lune », absorbé dans un roman ou un film à la télévision, en attendant notre station dans le métro ou parfois même en conduisant. C’est un état d’être normal et propre au règne vivant.

C’est cet état léger que l’Hypnose Thérapeutique reconnaît, utilise et amplifie.

Le sujet est-il sous l’influence de l’hypnotiseur ?

Lorsque vous êtes sous hypnose, vous gagnez en contrôle de vous même, puisque cet état modifié de conscience permet de décupler sa créativité, ses capacités d’assimilation et de mieux gérer ses émotions.

Choisissez votre thérapeute en fonction de votre ressenti, fiez-vous à votre intuition.

Peut-on ne jamais se réveiller ?

L’état hypnotique est un état très naturel. La personne est relaxée, comme lors d’un massage par exemple, pourquoi ne se réveillerait-elle pas pour retrouver son état ordinaire ? Si vous vous endormez, ce qui arrive très rarement, c’est sûrement parce que vous avez du sommeil en retard.

Plus l’état d’hypnose est profond, meilleurs sont les résultats ?

La profondeur hypnotique peut être impressionnante pour la personne qui l’expérimente, mais elle n’a pas de rapport avec l’efficacité des objectifs bien déterminés au fur et à mesure des séances.

Il parait qu’on peut s’hypnotiser soit même ?

Oui tout à fait on appelle ça de l’auto-hypnose. On se met alors soit même dans un état modifié de conscience et on peut ensuite profiter de cet état, qui est déjà bénéfique en lui même, pour faire évoluer certains de ses schémas inconscients. Vous trouverez plus d’explications sur ce sujet sur la page Autohypnose.